Allocution de circonstance de Monsieur le Président du Conseil Départemental et Municipal, Député-Maire de la ville de Pointe-Noire


Monsieur le représentant de l’Etat
• Monsieur le secrétaire général du conseil départemental et municipal ;
• Distingués élus locaux et chers collègues ;
• Madame et messieurs les administrateurs-maires des arrondissements et de la communauté urbaine de Tchiamba-Nzassi ;
• Mesdames et messieurs.

Après une pause de quatre mois, nous voici réunis de nouveau pour poursuivre le travail pour lequel nous avons bénéficié de la confiance de nos mandants.
Faisant ainsi, nous nous inscrivons dans la logique de Blaise Pascal qui, dans ses pensées, écrivait, je cite : « Rien n’est insupportable à l’homme que d’être dans un plein repos ».
Je voudrais, distingués élus locaux, saluer votre promptitude à sublimer le travail et revenir au cénacle local que nous n’avons du reste jamais quitté.
Au nom du bureau exécutif et au mien propre, je saisis l’occasion de cette séance officielle d’ouverture de notre session pour former à votre endroit à tous ainsi qu’à vos familles respectives, mes vœux les plus chers de santé, de bonheur et de succès dans tout ce que vous entreprendrez pour le bien, notamment de notre maison commune.
Je voudrais aussi dire à monsieur le représentant de l’Etat, combien je suis heureux de le recevoir ici dans cette salle de délibération de notre assemblée locale. Votre promptitude dans le traitement des dossiers que le bureau exécutif soumet à votre compétence, m’amène à vous exprimer de façon solennelle ma très profonde gratitude.
• Monsieur le représentant de l’Etat ;
• Monsieur le secrétaire général du conseil départemental et municipal ;
• Distingués élus locaux et chers collègues ;
• Mesdames et messieurs ;

L’ordre du jour de notre onzième session ordinaire budgétaire prévoit l’examen et l’adoption des affaires d’importance.
Au nombre de ces affaires figure en bonne place le budget du conseil départemental et municipal de l’exercice 2021.
Comme vous le savez, toutes les structures préparent au titre de chaque année qui commence un budget qui se traduit naturellement comme l’expression chiffrée des actions que nous entendons mener.
Le budget de l’exercice 2021 a été élaboré dans un contexte de marasme qui lui-même est renforcé par la terrible pandémie à coronavirus (covid-19) qui a désarticulé les économies de tous les Etats à travers le monde.
Et notre commune étant un élément de ce grand village planétaire, la mondialisation et la globalisation jouant, elle n’a donc pas échappé au grand désastre engendré par cette pandémie dont l’impact ravageur persiste jusqu’à ce jour.
• Monsieur le représentant de l’Etat ;
• Monsieur le secrétaire général du conseil départemental et municipal ;
• Distingués conseillers départementaux et municipaux ;
• Mesdames et messieurs.

Le bureau exécutif, conscient de la morosité de l’économie au niveau national a voulu choisir la voie de la sagesse en initiant un budget qui tienne compte de cette situation de récession dominée par une baisse vertigineuse des recettes locales. L’exécution du budget de l’exercice antérieur nous le prouve à suffisance.
Je sais d’ores et déjà compter sur le grand intérêt que vous porterez sur cette affaire. Voilà pourquoi, je vous engage à adopter un comportement de prudence car l’économie locale ne se relèvera pas de si tôt des conséquences de la pandémie qui avouons-le a provoqué des lésions graves dans la vie des entreprises, des administrations et des ménages.
• Distingués conseillers départementaux et municipaux, chers collègues ;
Ayons toujours conscience de ce que notre budget est essentiellement fiscal et qu’il est par conséquent tributaire de la vitalité de notre environnement économique et social.
Il nous faut élaborer un budget qui a pour leviers d’une part, les indicateurs que dégage l’exercice qui vient d’être clos et d’autre part, les perspectives peu réjouissantes qui pointent à l’horizon.
En tout cas, dans le strict respect des grands principes universels qui fondent la confection des budgets, singulièrement celui de l’équilibre, les prévisions des dépenses doivent être fixées en relation avec le niveau véritablement réalisé et réalisable des recettes.
Pour tout dire, il nous faut :

  • Prêter une attention particulière aux dépenses sociales au regard de leur caractère incompressible ;
  • Fixer les dépenses de fonctionnement des services en s’assurant que ceux-ci doivent œuvrer à créer de la valeur ajoutée et garantir le service public rendu à l’usager
  • Prioriser les dépenses d’investissement car elles participent à l’amélioration de la qualité de vie et génèrent la croissance économique.
    La pertinence des choix opérés par le bureau exécutif se traduit à travers le projet de programme d’investissement soumis à votre sage délibération.
    Agir autrement me semble suicidaire à un moment où la situation économique actuelle nous place devant une épreuve de vérité.
    Alors faisons des choix pertinents, prudents, réalistes dans une perspective de gouvernance locale responsable à tout point de vue.
    • Monsieur le représentant de l’Etat ;
    • Monsieur le secrétaire général du conseil départemental et municipal ;
    • Distingués conseillers départementaux et municipaux, chers collègues ;
    • Mesdames et messieurs.

    Notre session se tient à un mois de l’élection présidentielle dont le corps électoral est déjà convoqué pour les 17 et 21 Mars prochain. Echéance majeure dans tous les pays du monde, la présidentielle de mars 2021 doit nous interpeller tous quand on sait que les esprits mal intentionnés profitent souvent de ces moments de forte pression politique, pour chercher à tirer le pays vers le bas. La ville de Pointe-Noire, Havre de paix doit être jalouse de ses acquis et œuvrer à ce que l’élection présidentielle se déroule dans la paix et la quiétude totales.
    Tous politiques que nous sommes dans cette salle de délibération de notre assemblée locale, travaillons ensemble à faire que dans nos circonscriptions respectives, les populations soient sensibilisées sur les valeurs de paix. La paix si chèrement acquise est une denrée chère dont on ne connaît la valeur que lorsqu’on l’a perdue.
    Je ne terminerai pas mon allocution sans revenir sur le péril destructeur qu’est la pandémie à coronavirus (covid-19) dont les effets ravageurs sur les économies des Etats est sans limite.
    Je me dois, une fois de plus, d’insister sur ce fléau qui met à mal toute l’humanité, avec ses nouvelles souches variantes plus meurtrières et qui continuent à semer la mort. Pour éviter cette abomination, nous n’avons pour le moment que la solution de la prévention.
    Les chiffres qui nous sont donnés ces derniers jours montrent une recrudescence de la maladie et notre ville, comme depuis l’annonce des premiers cas l’année dernière, demeure l’un des épicentres de la pandémie.
    Restons donc vigilants. Ne baissons pas la garde.
    Le virus continue de circuler par les femmes et les hommes que nous sommes.
    La victoire sur ce fléau passe, entre autres, par une sensibilisation tous azimuts et sans faille de nos mandants, sur le respect des mesures barrières.
    Pour cela, soyons debout, face à cet ennemi invisible qui ne cesse de frapper quand il veut, comme il veut et où il veut.
    En vous exhortant de donner le meilleur de vous-même, je déclare ouverts les travaux de la onzième session ordinaire budgétaire.
  • Vive le conseil départemental et municipal !
  • Vive la ville de Pointe-Noire !
    Je vous remercie.
Actualité
+